Colère des armateurs

Les armateurs du transport maritime inter-îles contestent la décision du Ministère du transport

 

Les armateurs du transport maritime inter îles de Comores contestent la décision du ministère de transport qui interdit récemment l'exploitation des boutres qui ne sont pas aux normes. 

Ainsi, le siège régional de l'Autorité portuaire des Comores (Apc) dans l’île d’Anjouan a été la cible, jeudi matin, de la colère de ces armateurs suite à la décision ministérielle interdisant l’exploitation des boutres qui ne sont pas conformes à la réglementation.
La note du ministère des Transports enjoint l' Apc et les directions insulaires des transports maritimes à retirer l'autorisation de naviguer aux bateaux qui ne rempliraient pas quatre normes principales à savoir, la possession de deux moteurs en bon état, leur suivi par une société de classification, l'obtention d'une police d' assurance pour les passagers d'un bureau reconnu et l'existence d'un équipage breveté (officiers brevetés et matelots qualifiés).
En effet, seuls les bateaux Princesse Caroline, Ile des Comores et Ile de Mohéli sont autorisés à quitter le quai du port de Mutsamudu (Anjouan) et à y accoster.
Cette décision a été prise suite au naufrage d'un boutre la semaine dernière, le madjihira, suite à une panne technique et qui a engendré des pertes de vies humaines.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site