Hommage au sergent Facrou Housseini Ali

19° Régiment du Génie: Gérard Longuet rend hommage à un soldat exemplaire

 

 

 

 

Après Valdahon en mai dernier pour l’hommage au soldat Loïc Roperh, le ministre de la Défense était à nouveau dans la région ce jeudi pour saluer cette fois la mémoire du sergent Facrou Housseini Ali du 19e régiment du génie de Besançon décédé la semaine dernière en Afghanistan.
Quelques semaines seulement après son arrivée sur le théâtre des opérations, le militaire bisontin de 32 ans, originaire des Comores, a trouvé la mort dans l’explosion d’un engin explosif improvisé. 72 soldats français ont subi le même sort avant lui.

Gérard Longuet lui a remis cet après-midi à Besançon les insignes de chevalier de la Légion d’honneur après lui avoir rendu hommage en déclinant les états de service de ce militaire au « parcours exemplaire » de la Guyane en Afghanistan, en passant par le Kosovo et la Côte d’Ivoire.


« Il était d’une grande fiabilité. C’était le relais naturel de l’encadrement auprès des engagés. Il avait toujours le sourire même dans la difficulté. Un vrai pilier de la cohésion de l’unité », a souligné le ministre de la Défense devant plusieurs centaines de militaires et de civils réunis dans la cour de la caserne du 19e régiment du génie. Au premier rang, la famille du militaire qui laisse derrière lui une jeune femme et deux enfants de un et sept ans. Facrou Housseini Ali avait rejoint l’armée en 2001 comme sapeur de combat au 19e régiment du génie installé à Besançon depuis 1964.

« Vous avez servi la France avec ardeur et dévouement, vous avez été un soldat et un bâtisseur, vous resterez présent dans nos  mémoires au Panthéon des soldats morts au combat », a conclu le ministre de la Défense avant d’accompagner personnellement les membres de la famille de Facrou Housseini Ali vers le lieu de la rencontre organisée à l’issue de la cérémonie militaire avec les autorités et les parlementaires présents.

 

L’armée de Terre, unie dans la peine, partage le deuil de la famille et des proches du caporal-chef Housseini Ali. Nos pensées accompagnent également ses 4 camarades, blessés à ses côtés.

 

 

Le parcours impeccable du Caporal-chef Facrou Housseini Ali

 

 Né le 23 avril 1979 à Chouani aux Comores, Facrou Housseini Ali souscrit un contrat d'engagement d'une durée de trois ans à compter du 9 janvier 2001, au titre du 19e Régiment du génie de Besançon.


Affecté à la 1ère compagnie de combat en tant que sapeur de combat, il est élevé à la distinction de 1ère classe le 1er août 2001 et obtient le certificat technique élémentaire « Engin Blindé du Génie » le 24 octobre suivant.Engagé en Guyane de février à juin 2002 comme combattant PROTERRE, il effectue un très bon séjour, faisant preuve notamment d'une ardeur au travail remarquable. Opérateur sur engin blindé du génie, il est nommé caporal le 1er avril 2003 et obtient le certificat militaire élémentaire le 18 décembre 2003, puis le brevet militaire professionnel élémentaire le 1er avril 2004. Projeté en Côte d'Ivoire dans le cadre de l'opération LICORNE de février à juin 2004, en qualité de sapeur de combat, il compte parmi les éléments de valeur sûre sur lequel l'encadrement peut compter. Promu au grade de caporal-chef le 1er avril 2005, il obtient le certificat d'aptitude technique du 1er degré « EBG » le 1er juillet 2005.

Projeté de janvier à mai 2006 au Kosovo, au sein de l'opération TRIDENT, en qualité chef de trinôme PROTERRE, puis en Polynésie de mai à septembre 2007, en qualité de conducteur de Moyen Polyvalent du Génie, il se fait à chaque fois remarquer par sa disponibilité, son enthousiasme et son fort investissement dans la réalisation des missions confiées. Il obtient le certificat technique du 1er degré par validation d'expérience « combat du génie » option « EBG », le 3 septembre 2008. Engagé une seconde fois au Kosovo de septembre 2008 à janvier 2009, en qualité de conducteur de véhicule lourd du génie, il se fait à nouveau remarquer par son goût de l'effort. Il obtient le certificat de qualification technique supérieure le 1er janvier 2010. A nouveau engagé en Côte d'Ivoire dans le cadre de l'opération Licorne de février à juin 2010 en qualité de chef d'équipe, il se distingue par son professionnalisme, sa rigueur et son esprit de camaraderie.

Il est déployé en Afghanistan depuis le 13 juin 2011 au sein du Battle group QUINZE DEUX qui arme le Groupement tactique interarmes (GTIA) SUROBI comme chef d'agrès de combat du génie.
Totalisant plus de 10 ans de service, il est titulaire de la médaille outre-mer avec agrafe « Côte d'Ivoire », de la médaille d'argent de la Défense nationale avec agrafes « génie » et « mission d'assistance extérieure », du titre de reconnaissance de la Nation, de la médaille commémorative française pour l'ex-Yougoslavie ainsi que de la médaille OTAN « non-article 5 ».Agé de 32 ans, il était père de deux enfants de 1 an et 7 ans. Il est décédé le jeudi 11 août 2011.
 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site